À propos


en | fr


Julien Talbot est un auteur-photographe autodidacte né dans les années 80 et basé à Paris. 
Plus intéressé par le souvenir ou la fantasmatisation des lieux et des évènements, et leur impact sur sa psyché, il opte pour une représentation, une interprétation plutôt qu’une retranscription fidèle.
La coexistence entre le présent et le passé, la fiction et la réalité, la présence et l’absence, apparaissent en filigrane dans son travail, pour lequel il revisite constamment ses souvenirs et son histoire personnelle.

Parmi ses sources d’inspiration, il cite volontiers les photographes américains William Eggleston, Ed Ruscha, Joël Meyerowitz, Stephen Shore ou Todd Hido, mais aussi des artistes d’autres champs disciplinaires tels que Edward Hopper, Andrew Wyeth ou David Lynch.
L’influence du travail de Bernd et Hilla Becher, qu’il découvre en 2005 à Paris, est également très fondateur.

Marqué par une enfance et une adolescence passées en banlieue parisienne, le cinéma, et les séries télé US constituent une échappatoire qui va être à la base de sa vocation photographique.

La première partie de son travail prend donc racine dans ce tropisme : sa série Americana est une tentative de capturer le vernaculaire américain, une mise en image d’une Amérique fantasmée, empreinte d’une douce mélancolie. Au-delà d’une thématique récurrente, l’Amérique marque également la forme de son travail, qui se caractérise par une esthétique très cinématographique.

Parallèlement, il travaille sur des sujets plus proches géographiquement : bord de mer, fête foraine, campagne française, maison de famille... Ces lieux familiers pour beaucoup d’entre nous, font ressurgir de lointains souvenirs, souvent chargés d'émotion, comme des échos à l’enfance.

En 2016, il entame un travail plus narratif, mettant en scène la figure féminine. Les notions de spleen, de tristesse, de vague à l’âme, effleurées dans ses précédents travaux sont ici particulièrement présentes. Sur cette série, il dit « L’acte créatif se nourrit d’énergies intimes, de fêlures qu’il convient de se réapproprier. »


***

Publications
Gessato : Memories of the unknown, May 2016
Fubiz : Travelling in the USA by Julien Talbot, May 2016
Haute Punch Magazine : Travel diary USA by Julien Talbot, April 2016

Expositions  
Energies urbaines - Galeries Yellow Korner - Worldwide - July-August 2016
Les échappées belles - Espace Beaurepaire - Paris - November 2014